Lorem ipsum...

Depuis quelques années, le souplex est devenu très tendance dans le secteur de l’ immobilier. Cet appartement en partie souterrain attire de plus en plus de gens, car le prix du mètre carré est moins cher que dans une habitation classique et aussi en raison de la crise de logement dans les grandes villes. Mais avant d’investir dans un souplex, il est important de connaître toutes les contraintes juridiques et techniques liées à ce type d’habitation.

Le souplex: une nouvelle tendance du secteur immobilier

Face à la hausse de la demande locative dans les grandes villes, les architectes ont eu l’idée d’aménager un sous-sol avec un rez-de-chaussée pour transformer l’appartement obtenu en duplex inversé. Ce type d’appartement s’inspire des villes londoniennes. Ce genre de logement est très attractif dans les grandes métropoles comme Paris, Lille, Marseille ou Lyon où la surface habitable diminue.

Le souplex se distingue également des autres habitations en raison de son coût de location ou de vente. Le prix du mètre carré du logement est 20 à 40% moins cher qu’une habitation classique. Cet avantage est dû au fait que le duplex inversé n’est pas soumis à la loi Carrez, notamment pour la hauteur sous plafond inférieure à 1,8 m.

Les contraintes légales du souplex

Investir dans un souplex ne doit jamais se décider sur un simple coup de tête. Contrairement aux logements classiques, ce genre d’appartement souterrain est soumis à une réglementation plus stricte. Comme l’habitation se situe dans le rez-de-chaussée, l’aménagement ne doit pas s’effectuer dans une zone inondable. Pour prévenir contre les risques d’inondation, il est conseillé de consulter le plan local d’urbanisme de la ville auprès de la mairie.

Cette étape terminée, il faut obtenir l’accord de l’assemblée des copropriétaires avant de commencer les travaux d’aménagement. Les locataires doivent vérifier cet assentiment des copropriétaires avant de louer le logement souterrain.

Les points à vérifier avant d’investir dans un souplex

À cause de la crise de logement qui pénalise les grandes villes, la location ou l’achat de souplex gagne du terrain auprès des agences immobilières.

Mais avant d’investir dans une habitation souterraine, il est essentiel de considérer certains points. L’appartement ne doit pas être soumis à l’humidité pour éviter les problèmes de santé. Il doit également offrir une bonne isolation. Si le souplex ne comporte pas de fenêtre, il doit contenir une ventilation mécanique contrôlée ou VMC. Cet appareil permet d’extraire l’air vicié. Le logement doit aussi comporter des gaines de ventilation.

La luminosité ne doit pas être négligée si la pièce ne comprend pas de fenêtre. Pour ce genre d’habitation, mieux vaut privilégier les lampes décoratives, les spots encastrés ou encore le plancher de verre.

Souplex: un investissement à risque

Sur le plan juridique, sous-sol n’est pas habitable. En raison du manque de surface dans les villes, la loi a fait quelques exceptions surtout dans les zones qui ne sont pas sujettes aux risques d’inondation.

Toutefois, certains propriétaires ne respectent pas les réglementations de leur commune et aménagent un souplex dans une surface inhabitable. Avant de louer ou d’acheter un souplex, mieux vaut vérifier la requalification du sous-sol du propriétaire auprès de la commune. S »il n’a pas effectué cette démarche, le notaire est en droit d’annuler la transaction.

A propos de l'auteur

Articles similaires

La première grande loi immobilière du Président Macron fait une entrée remarquée au Parlement. Avec...

Face à l’explosion du phénomène Airbnb, la Mairie de Paris s’est dotée d’un arsenal juridique qui vise...

« Le virement et le prélèvement sont deux moyens de paiement différents. Le terme change selon la...

Laisser un commentaire