Lorem ipsum...

Focus sur le rendement locatif, cet excellent indicateur de la performance d’un investissement locatif.-

Le rendement locatif : qu’est ce que c’est?

De manière générale, la rentabilité locative ou le rendement locatif permet de mesurer la performance d’un investissement locatif. Se calculant sur une base annuelle, il est souvent exprimé en pourcentage. Dans la pratique, on distingue :

–          Le rendement locatif brut qui est le ratio mesurant le revenu brut annuel généré par un bien immobilier par rapport à son prix d’achat et son prix de revient.

–          Le rendement locatif net qui est le rendement locatif brut auquel on a déduit les charges et les impôts.

–          Le rendement locatif net-net qui est le rendement locatif net auquel on a déduit les intérêts d’emprunts, les dépenses liées aux éventuels travaux, les dispositifs fiscaux à l’instar de la loi Pinel…

Calcul du rendement locatif : comment faire ?

Il existe différentes manières de calculer le rendement locatif. Le calcul du rendement locatif brut peut par exemple être fait selon la formule suivante :

Et pour obtenir le rendement locatif net, il suffit de reprendre la formule du rendement locatif brut et de déduire les charges et les impôts :

Dans cette formule, les charges comprennent entre autres les charges non récupérables, les taxes foncières, les frais de gestion…

En ce qui concerne le rendement locatif net-net, il est calculé au cas par cas, car il est fonction du profil fiscal de l’investisseur et de l’investissement.

A combien s’élève le rendement locatif moyen en France ?

En France, le rendement locatif brut d’un investissement immobilier est en moyenne de 5.9 %. Quant au rendement locatif net, il oscille entre 2 % et 7 %. Dans le cas des parkings, ce chiffre atteint en moyenne 8 %, et ce, à cause des charges qui sont peu élevées ainsi qu’à la rareté de l’entretien.

Cependant, dans le cas des maisons et des appartements, la rentabilité locative peut varier considérablement d’une ville à une autre, et même d’un quartier à un autre selon les villes. A Paris par exemple, certains quartiers offrent difficilement un rendement locatif de 3.5 % alors que dans le 19e arrondissement, la moyenne est de 4 %. Dans les villes telles que Marseille, Nantes et Lyon, le rendement locatif brut moyen excède sans mal les 7 %.

Quels sont les éléments qui influent sur le rendement locatif ?

La performance d’un investissement immobilier dépend en grande partie de :

–          La surface du bien immobilier : les petites surfaces ont un rendement locatif plus élevé, mais sont plus sujettes à la vacance locative. Si les grandes surfaces rapportent moins, elles profitent de la stabilité des locataires et de frais d’entretien moindres.

–          L’emplacement du bien immobilier : la rentabilité locative est plus faible dans les quartiers résidentiels, car les prix d’achat y sont élevés. Cependant, ces zones offrent plus de garanties en termes de valorisation. Cela explique par ailleurs l’engouement toujours aussi fort pour l’investissement locatif dans la capitale.

A propos de l'auteur

Articles similaires

La première grande loi immobilière du Président Macron fait une entrée remarquée au Parlement. Avec...

Face à l’explosion du phénomène Airbnb, la Mairie de Paris s’est dotée d’un arsenal juridique qui vise...

De nombreuses conditions de forme et de fond doivent être respectées quand on donne congé à son...

Laisser un commentaire