Lorem ipsum...

Louer un logement sans garant est une perspective qui ne ravit pas les propriétaires. Cependant, il est possible de louer un bien immobilier sans garant. Zoom sur quelques pistes vous permettant de surmonter cet obstacle.

Le choix du cautionnaire, une étape essentielle

Un garant, une personne physique ou morale, est celui qui garantit le paiement du loyer dans le cas où le locataire n’en a pas la possibilité pour quelque raison que ce soit . Par ailleurs, le propriétaire est en droit de demander à son futur locataire une caution, une garantie supplémentaire lui permettant de se prémunir contre les éventuels impayés. Le cautionnaire s’engage à régulariser la totalité des dettes, comprenant les charges et le loyer, en cas de manquement de la part du locataire. Un plafonnement des dettes peut être fixé, plus couramment appelé le « montant garanti ». Il existe deux types de caution, la forme simple, permettant au cautionnaire de recourir au « bénéfice de discussions ». La caution solidaire, pour laquelle le bailleur ne fait aucune différence entre le locataire et le garant.

Quelques pistes à exploiter pour les locataires

Pour faire face à une location d’un bien sans cautionnaire, différentes solutions peuvent être appliquées, à commencer par la garantie Loca-pass, à l’initiative de l’Action Logement. Cette caution vise à rembourser jusqu’à 9 mois de charges et de loyers des locataires ayant moins de 30 ans en difficulté dans les 3 ans suivants la signature du bail. Le propriétaire perçoit directement les fonds après une première mise en demeure infructueuse. Les locataires reçoivent un prêt à 0% de l’organisme, qu’ils devront par la suite rembourser. Le dispositif Solibail est une autre solution à considérer pour les locataires sans caution. Garanti par l’État ce dispositif propose à des bailleurs de louer leur bien à des associations conventionnées, qui seront transformées en intermédiaires. Elles prendront en charge les loyers et les charges, mais également l’entretien et la restauration du bien et proposent le logement concernés à des locataires aux revenus modestes.

Les solutions destinées à protéger les propriétaires

Le bailleur a besoin, de son côté, de se protéger, notamment des risques d’impayés. Divers dispositifs sont ainsi mis en place pour le préserver au maximum, à savoir la Garantie des Risques Locatifs ou GRL. Il s’agit d’un contrat que le bailleur peut contracter auprès d’une compagnie d’assurances. Le Fonds de solidarité pour le logement est un autre mécanisme mis en place pour protéger le propriétaire des impayés. Financé par les conseils généraux, il permet de régulariser un dépôt de garantie, mais également un premier loyer, les factures énergétiques, ainsi que les mensualités. Les propriétaires peuvent également demander à ce que les loyers non payés soient régularisés.

La caution Clé de l’État, la solution idéale pour l’étudiant

l’étudiant, trouver un bon logement est une opération difficile, en particulier dans les grandes villes où la concurrence est très rude. De plus, si vous êtes étudiant en quête d’un bien à louer et que vous ne possédez pas de garant, cela relève du parcours du combattant. Ainsi, l’étudiant sans garant, peut bénéficier de la Clé de l’état, ou caution locative étudiante une garantie octroyée par l’État. Cette caution est une aide apportée aux étudiants qui n’ont pas de cautionnaires personnels, comme de la famille ou des amis. Pour profiter de cette aide financière, l’étudiant doit payer en contrepartie une cotisation qui équivaut à 1,5 % du montant du loyer. Par ailleurs, ce dispositif se destine uniquement aux biens dont le loyer n’excède pas 700 euros pour la ville de Paris et 500 euros pour une personne vivant seule en province. Ces montants augmentent de 60 % pour les étudiants en couple.

A propos de l'auteur

Articles similaires

Internet est régulièrement utilisé par les malfaiteurs pour escroquer les gens. Le secteur de...

En France, le droit au logement est un principe qui est accordé à tout le monde, sans distinction...

Pour éviter un éventuel défaut de paiement de loyer, les propriétaires demandent systématiquement...

One Comment
 
  1. Sebastien M 16 mai 2018 at 10 h 23 min Répondre

    Trouver un appartement est déjà pas évident mais sans garant ça doit être le parcours du combattant.. Heureusement qu’il existe des organismes qui peuvent aider.

Laisser un commentaire