Lorem ipsum...

Taux d’emprunt très bas : les explications

Le taux d’emprunt moyen actuel est de 1,97% en matière de prêt immobilier. Seuls les taux des années 40 tournaient autour de ce pourcentage et affichaient un niveau aussi bas. Cet état influe sur plusieurs situations comme le prix de l’immobilier, la consommation des ménages, le taux d’inflation, etc. Mais la question se pose de savoir pourquoi les taux d’emprunts sont-ils si bas ? Explication.

Généralité sur l’Euribor et les OAT

La Banque Centrale Européenne (BCE) détermine l’Euribor, le taux d’emprunt interbancaire et de rémunération des dépôts dans les caisses de la Banque européenne. Jusqu’en 2014, les banques basaient leurs propres rémunérations sur ce taux. Pourtant, avec la politique du gouvernement tourné vers la relance économique, la BCE prête aux banques à 0 %. Ces dernières se financent donc dans de bonnes conditions entre elles et ont grand intérêt à prêter à leur tour.

Tant que les prêteurs ont de la liquidité massive en circulation sur le marché, ils n’ont donc pas intérêt à remonter leurs barèmes.

Concernant les Obligations assimilables du Trésor (OAT), taux sur lequel les emprunts à taux fixe se basent, le taux sur 10 ans évolue de manière mécanique à un niveau plancher.

La politique des banques en faveur d’un taux bas

À part le contexte économique et l’effet mécanique des taux, la politique commerciale des banques et leurs objectifs influent également de manière considérable sur le taux d’emprunt. En effet, d’après les observations d’attitude de nombreux ménages, ils prévoient l’acquisition d’un bien immobilier au printemps. Les établissements bancaires veulent pourtant avoir le maximum de clients et abaissent leur taux d’emprunt. D’ailleurs, pour cette année, la barre de leurs objectifs est très haute. C’est la raison pour laquelle, les organismes bancaires assouplissent aussi leurs conditions d’octroi de prêt et diversifient leurs offres. Ils misent actuellement sur les ménages à revenus modestes et les jeunes emprunteurs.

La politique de relance économique des instances européennes

Économiquement parlant, un taux d’intérêt bas active la consommation. Par voie de conséquence, l’activité des entreprises se relance, ce qui amène ces dernières à embaucher. Les placements financiers classiques sont aussi très faiblement rémunérés. Ainsi, les épargnants préfèrent consommer plus et font des placements offrant plus de risques. Ces faits profitent généralement à l’économie globale. Avec une faible valeur de l’Euro, les produits européens coûtent moins cher à l’exportation, pourtant, les produits importés sont généralement moins compétitifs.

Intérêt du taux bas pour les emprunteurs

Un taux d’emprunt bas avantage les emprunteurs. En effet, les établissements de prêt doivent à tout prix trouver des clients pour placer leur argent. Pourtant, les organismes de prêt se multiplient en nombre et la concurrence s’intensifie. Chacun essaie de mettre en place une politique propre et attractive pour tout profil d’emprunteur. Ils mettent d’ailleurs aussi en avant la négociation au cas par cas.

Seuls quelques événements comme un recours important au déficit budgétaire, une forte hausse de la croissance ou un krach financier pourraient mener à une hausse des taux. Mais une baisse n’est plus envisageable, car les établissements bancaires se trouvent actuellement dans la limite de leur seul de rentabilité.

 

A propos de l'auteur

Articles similaires

La première grande loi immobilière du Président Macron fait une entrée remarquée au Parlement. Avec...

Face à l’explosion du phénomène Airbnb, la Mairie de Paris s’est dotée d’un arsenal juridique qui vise...

De nombreuses conditions de forme et de fond doivent être respectées quand on donne congé à son...

Laisser un commentaire