Lorem ipsum...

Si vous êtes propriétaire, prendre une assurance habitation est conseillé, mais n’est aucunement une obligation, sauf pour les copropriétés. Zoom sur l’intérêt de souscrire une garantie habitation pour les bailleurs en particulier.

Les biens couverts par une assurance habitation

Pour les propriétaires occupant une résidence individuelle, l’assurance habitation couvre leur maison et leurs biens, notamment contre les risques d’explosion, de vol ou de catastrophe naturelle. En règle générale, elle couvre également la responsabilité envers les tiers et les voisins, mais également la à la fois familiale et civile. Concernant les propriétaires vivant en appartement, une assurance dommages peut être souscrite afin de garantir leur habitation contre les risques liés à un incendie, à la foudre, à une explosion, un vol ou à des dégâts des eaux. Cette garantie couvre ainsi tous les objets de valeur, ainsi que le mobilier, sans oublier les embellissements du bien en question. Par ailleurs, l’assurance collective de la copropriété couvre généralement les dégâts occasionnés sur les murs.

Le bailleur face à une garantie habitation

En principe, il n’y aucune obligation de souscription à une assurance habitation pour le bailleur, sauf si son bien immobilier fait partie d’une copropriété. Il veille à maintenir son logement en bon état de location en effectuant toutes les réparations nécessaires, à l’exception des restaurations locatives, à la charge du locataire. Le coût de l’indemnisation est adapté à la gravité du sinistre. Lorsque le bailleur loue sa maison à un tiers, il peut être couvert au titre de sa responsabilité civile. En cas de dommages découlant d’un défaut d’entretien par exemple, il est protégé s’il souscrit la garantie recours des locataires. Et avant toute souscription, le propriétaire vérifie que son contrat d’assurance habitation n’est pas identique à l’assurance de copropriété souscrite par le syndic.

L’intérêt de signer une multirisque habitation pour le bailleur

S’y souscrire une assurance habitation n’est pas obligatoire pour un bailleur. Cependant, en cas d’incendie par exemple, il ne percevra pas d’indemnité, surtout si sa responsabilité est reconnue. Dans le cas où il n’est pas tenu comme responsable de l’incendie, il est primordial de formuler des recours à l’encontre du responsable. Et même si cette assurance n’est pas une obligation, en pratique, il est préférable de s’assurer pour avoir l’esprit tranquille. Par ailleurs, assurer un bien en copropriété est une nécessité, voire une obligation, notamment en matière de responsabilité civile. L’assurance habitation est requise pour le propriétaire dans le cas où le logement se trouve dans une copropriété.

Pour le propriétaire, l’assurance habitation est indispensable, mais pas obligatoire

L’obligation d’assurer ou non un logement dépend du statut. Ainsi, d’un point de vue législatif, les propriétaires, occupants ou non, n’ont pas d’obligation quant à une souscription d’une assurance habitation. En revanche, cette assurance est fortement recommandée. En effet, en cas de sinistre, ils devront assumer seul toute la responsabilité financière en cas de dégâts causés par le logement ou eux-mêmes. En somme, si votre bien est détruit par un grave incendie ou une inondation et que vous ne possédez pas d’assurance habitation, vous ne serez pas indemnisé. Dans le cas de sinistre, n’incluant pas la responsabilité civile du propriétaire, il est recommandé pour lui de mener des recours personnels contre les responsables.

A propos de l'auteur

Articles similaires

La première grande loi immobilière du Président Macron fait une entrée remarquée au Parlement. Avec...

Face à l’explosion du phénomène Airbnb, la Mairie de Paris s’est dotée d’un arsenal juridique qui vise...

De nombreuses conditions de forme et de fond doivent être respectées quand on donne congé à son...

Laisser un commentaire