Lorem ipsum...

Tout comme les maisons individuelles, les appartements sont aussi la cible de personnes malintentionnées dont notamment les cambrioleurs. Cependant, se faire cambrioler n’est pas une fatalité, car il existe des moyens de sécuriser son appartement. Voici quelques conseils en ce sens.

Renforcer les portes, les serrures et les différentes ouvertures

D’après les statistiques, la porte d’entrée est le plus souvent le point d’effraction privilégié par les cambrioleurs d’un appartement. Cependant, ils peuvent aussi cibler d’autres ouvertures offrant une facilité d’accès telle qu’une fenêtre ou le toit pour les logements situés au dernier étage. Par conséquent, le renforcement des portes, des serrures et des différentes ouvertures s’impose pour assurer la sécurité d’un appartement.

De nombreuses solutions existent pour ce faire à l’exemple de la pose d’une porte blindée, d’une garniture ou d’une rosace de sécurité, d’une barre de sécurité transversale, d’un entrebâilleur, de grillages scellés, de sautes-loups, de soupiraux, de vitres blindées… Pour satisfaire aux exigences des assurances, le mieux est d’opter pour des modèles certifiés.

S’équiper d’une alarme ou d’un dispositif de télésurveillance

Efficaces et très dissuasifs, les systèmes d’alarme et de télésurveillance ne sont certainement pas superflus pour assurer la sécurité d’un appartement. Selon la configuration de son logement et ses besoins, il est possible de recourir aux alarmes, à des équipements de télésurveillance ou aux deux en même temps. Détecteurs de mouvements, transmission téléphonique, alarmes sonores, caméra de surveillance factice ou réelle… le choix est vaste.

Il faut savoir que la plupart de ces dispositifs ne protègent pas seulement contre les personnes malintentionnées telles que les cambrioleurs, ils peuvent également utiles pour parer aux incendies ou pour surveiller des enfants ou des personnes dépendantes.

Demander au syndic les éventuels travaux qui s’imposent

Pour assurer la sécurité d’un appartement, c’est-à-dire la partie privative d’un immeuble collectif, il ne faut pas hésiter à exiger du syndic les éventuels travaux qui permettent de sécuriser les parties communes. Il peut s’agir par exemple de l’installation d’un digicode sur la porte du hall d’entrée, la réparation d’un éclairage dysfonctionnel dans l’escalier, d’une alarme antiincendie ou encore d’une ouverture donnant sur la cave ou au sous-sol.

Être vigilant et avoir du bon sens

Parce qu’aujourd’hui, les cambrioleurs sont de plus en plus rusés, il est important de faire preuve de vigilance et d’avoir du bon sens en tout temps pour assurer la sécurité d’un appartement. Dans cette optique, il faut :

  • Éviter de laisser des indices signalant son absence notamment lorsque celle-ci est prolongée : les boîtes aux lettres débordées, les billets sur la porte ou les mentions sur les réseaux sociaux en prévenant de son absence…
  • Installer un simulateur de présence qui allume par exemple les lumières de l’appartement de façon intermittente le soir.
  • Conserver les doubles de ses clés dans un endroit sûr et non sous le paillasson ou encore dans la boîte aux lettres.

Par ailleurs, il est judicieux de déposer ses objets de valeur à la banque plutôt que de les garder chez soi. Toutefois, il est aussi possible de les conserver dans un coffre-fort bien dissimulé, encastré de préférence.

A propos de l'auteur

Articles similaires

La première grande loi immobilière du Président Macron fait une entrée remarquée au Parlement. Avec...

Face à l’explosion du phénomène Airbnb, la Mairie de Paris s’est dotée d’un arsenal juridique qui vise...

De nombreuses conditions de forme et de fond doivent être respectées quand on donne congé à son...

Laisser un commentaire