Lorem ipsum...

Nuisances sonores : quels sont les jours et les horaires pendant lesquels les travaux sont autorisés ?

Les nuisances sonores entrent dans la catégorie des troubles du voisinage. La notion de tapage nocturne et plus ou moins connue mais il faut également noter l’existence de tapage diurne. La question se pose alors de savoir à quels moments les travaux bruyants sont autorisés.

Généralité sur les nuisances sonores

Le code de la santé publique régit les nuisances sonores ou bruits de voisinage. Il détermine globalement le cadre, les horaires et les types de bruits afin que chacun puisse vivre avec un minimum de tranquillité dans la journée. Entre 22 heures et 7 heures, le bruit est strictement interdit. Cette tranche horaire est définie comme étant la nuit. Mais même le jour, des dispositions existent pour éviter de gêner les voisins. C’est ainsi que les activités bruyantes ne peuvent pas commencer le week-end avant 10 heures et doivent se terminer à midi. Tout le monde est en effet censé se reposer et prendre son repas tranquillement à cette heure.

Des dispositions plus contraignantes

Les dispositions du code de la santé publique sont des dispositions de base pour assurer des relations de bon voisinage. Autrement dit, il est possible de mettre en place des dispositions plus contraignantes que ces dispositions d’ordre général. Ainsi, la réglementation des 22 heures à 7 heures peut par exemple être allongée et devenir de 18 heures à 8 heures suivant les villes. Les règles sur les horaires, la nature et le comportement bruyant varient donc d’une commune à l’autre. Il est important de se renseigner sur le site de la mairie avant d’entreprendre toute activité ou des travaux susceptibles de produire un grand bruit.

Des tapages nocturnes

La nuit, les bruits sont proscrits. En effets, les sons se trouvent être amplifiés et chaque bruit devient difficile à supporter. Les cris, les bruits de talons ou encore la mise en marche d’une machine à laver trop bruyante sont à éviter. L’aboiement des chiens dans la nuit peut également entraîner des désagréments pour les voisins. Ces bruits de la nuit sont connus sous le terme de « tapage nocturne ».

Des tapages diurnes

Le jour, chacun peut réaliser des travaux de rénovation ou des bricolages dans son logement. Toutefois, la loi intervient également en ce qui concerne ce droit pour éviter les abus. Ainsi, le Conseil national du bruit met en place une tranche horaire à respecter en fonction de la nature des travaux et du volume du bruit. Ainsi, les travaux lourds avec grands bruits doivent donc être interrompus du lundi au samedi de 20 heures à 7 heures. Pour le dimanche et les jours fériés, l’arrêt est total pendant toute la journée. En ce qui concerne les petits travaux de bricolage provoquant des bruits plus légers, ils peuvent se dérouler du lundi au vendredi le matin de 8h à 12 h et l’après-midi de 14 h à 19 h 30. Pour les samedis, les horaires passent de 9 h à 12 h la matinée et de 15 h à 19 h l’après-midi. Les dimanches, même pour ces travaux légers, les horaires possibles sont limités de 10 h à 12 h.

A propos de l'auteur

Articles similaires

La première grande loi immobilière du Président Macron fait une entrée remarquée au Parlement. Avec...

Face à l’explosion du phénomène Airbnb, la Mairie de Paris s’est dotée d’un arsenal juridique qui vise...

De nombreuses conditions de forme et de fond doivent être respectées quand on donne congé à son...

Laisser un commentaire