Lorem ipsum...

Emmanuel Macron, favori des sondages pour l’élection Présidentielle à venir, entend transformer l’ISF en impôt sur la rente immobilière. Il considère que l’immobilier ne participe au financement de l’économie réelle, et souhaite ainsi dégager de l’impôt les autres formes de patrimoine qui elles y participent (détention d’entreprises, d’actions, obligations), et de n’inclure que les formes d’actifs non productifs. Il souhaite néanmoins maintenir l’abattement sur la résidence principale.

Cette idée n’est finalement pas si éloignée de l’idée du candidat socialiste, Benoît Hamon, d’instaurer une super taxe foncière.

La Chambre Nationale des propriétaires s’insurge face à une telle mesure qui considère qu’une telle mesure constituerait « un véritable affront aux propriétaires bailleurs qui sont des acteurs dynamiques de l’économie ».

Face au lever de boucliers, Emmanuel Macron semble avoir  passée sous silence sa proposition. La suite, dans les prochains jours….

A propos de l'auteur

Articles similaires

La première grande loi immobilière du Président Macron fait une entrée remarquée au Parlement. Avec...

Face à l’explosion du phénomène Airbnb, la Mairie de Paris s’est dotée d’un arsenal juridique qui vise...

De nombreuses conditions de forme et de fond doivent être respectées quand on donne congé à son...

Laisser un commentaire