Lorem ipsum...

Face aux besoins croissants de mobilité imposés au niveau des sociétés modernes, l’accès au logement constitue un enjeu majeur. La Fédération des Ascenseurs met en place des outils qui anticiperont les besoins de demain en matière de mobilité dans l’habitat. Zoom sur ces outils.

Le retard français en matière de mobilité verticale

En 2015, le taux d’équipement en ascenseur était de 0,76 pour 100 habitants pour la France, contre 1,57 pour l’Italie et 2,15 pour l’Espagne. Ainsi, par rapport à ses voisins européens, la France accuse un véritable retard en matière de mobilité verticale dans le logement. D’après l’organisation représentant les ascensoristes, le pays continue de construire des bâtisses à hauteur limitée, c’est-à-dire sans ascenseur. Environ un Français sur 2, habitant en copropriété ne bénéficie pas d’un ascenseur actuellement d’après l’INSEE. Ce constat est cependant contradictoire, car 70% des Français pensent qu’il est nécessaire d’installer un ascenseur pour un immeuble faisant moins de quatre étages. Malgré ce constat de besoins croissants en matière de mobilité verticale, l’accès au logement reste aujourd’hui en France une réalité mésestimée, méritant pourtant d’être mieux considérée.

L’ascenseur, un enjeu d’avenir

En favorisant le maintien et l’accessibilité à domicile, l’ascenseur joue un rôle primordial au sein des sociétés modernes. Ainsi, il fait partie intégrante des technologies au service de la mobilité. Comptabilisant 100 millions de trajets en France au quotidien, l’ascenseur est nécessaire pour les Français. La Fédération des Ascenseurs incite ainsi les promoteurs à intégrer l’espace réservé à l’installation d’un ascenseur, et cela dès l’étape de préconstruction. Pour cela, il faut mettre en place un bonus de constructibilité. Elle propose aussi d’aménager de nouveaux équipements ou adapter les solutions de mobilité existantes aux besoins des personnes âgées. Pour y parvenir, les bailleurs pourront réduire le taux de TVA à 5,5%. La fédération souhaite également rendre éligible la modernisation des ascenseurs aux mesures d’allègement fiscal en se basant sur le crédit d’impôt sur la transition énergétique.

Faciliter l’accès au logement pour mieux envisager l’avenir

La Fédération des Ascenseurs a fait de l’accès au logement l’une de ses priorités en proposant différents outils au grand public. L’objectif est de permettre à tous d’envisager un avenir meilleur dans le logement. Elle propose par exemple d’accommoder le logement aux besoins des personnes souffrant d’une perte d’autonomie ou de vieillissement. Plus concrètement, il s’agit d’adapter les diverses solutions de mobilité existantes aux séniors et à leur entourage. Ils pourront ainsi envisager un avenir plus serein dans l’habitat et accèderont plus facilement aux différents étages de leurs immeubles. À travers ces propositions, une démarche partenariale et collaborative avec tous les acteurs concernés est visée. Il s’agit notamment des administrateurs de biens ou des propriétaires sociaux.

Des propositions concrètes

Comme propositions concrètes, la Fédération propose d’augmenter et d’améliorer l’équipement et le prééquipement en élévateurs et en ascenseurs pour les habitations individuelles et collectives nouvellement construites. Il s’agit également de pousser les promoteurs à inclure l’espace utile à l’installation d’un ascenseur dès la phase de préconstruction, via un bonus de constructibilité. Accompagner les besoins des personnes âgées est également l’une des priorités proposées par la Fédération. Il s’agit ici de conformer les espaces de vie au vieillissement de la population en installant de nouveaux équipements ou en adaptant les ascenseurs déjà existants. Soutenir l’adaptation des logements privés constitue une autre proposition concrète mise en avant par la Fédération. Il s’agit d’inverser le mécanisme juridique spécifique aux travaux d’accessibilité au niveau des parties communes.

A propos de l'auteur

Articles similaires

La première grande loi immobilière du Président Macron fait une entrée remarquée au Parlement. Avec...

Face à l’explosion du phénomène Airbnb, la Mairie de Paris s’est dotée d’un arsenal juridique qui vise...

De nombreuses conditions de forme et de fond doivent être respectées quand on donne congé à son...

Laisser un commentaire