Lorem ipsum...

Que prévoit précisément Emmanuel Macron de faire avec la Taxe d’Habitation ?

Emmanuel Macron souhaite supprimer pour certains la Taxe d’Habitation afin d’alléger la pression fiscale de beaucoup de français. Toutefois, les conditions de mise en oeuvre de cette mesure phare dans le programme du candidat reste encore flou. Voici donc des précisions sur le projet du candidat Emmanuel Macron .

Le projet d’Emmanuel Macron plus précisément

Estimant que la Taxe d’Habitation se présente comme une injustice pour les ménages les plus pauvres, l’ex-ministre de l’Économie prévoit sa suppression pour 80 % des ménages. Le projet du candidat à la présidentielle s’adresse de ce fait à la classe moyenne et à la classe défavorisée. Dans cet esprit, Emmanuel Macron prévoit de mettre la moitié des recettes fiscales relatives à cet impôt à la charge des 20 % de contribuables restants. Quant à l’autre moitié, ce sera à l’État de la payer. Cette part revenant au pouvoir central concerne environ 10 milliards d’euros. S’il est élu, le candidat du parti « En marche ! » prévoit l’effectivité de cette mesure dès l’année 2020. Néanmoins, à partir de 2018, la baisse du montant à payer s’en ressentira sur la fiscalité des ménages.

La Taxe d’Habitation : un impôt injuste selon Macron

Selon le candidat, le montant à payer selon le lieu de résidence des ménages présente une injustice. Estimant que la taxe des personnes vivant à Paris est plus faible que dans les communes qui accueillent pourtant la plupart des familles défavorisées. Le critère de la qualité du logement est négligé lors du calcul de la Taxe d’Habitation. De même, cet impôt local étant calculé sur la base de la valeur locative, le prix à payer pour disposer d’un logement construit en périphérie en 1960 est plus élevé que celui d’un immeuble prestigieux en ville. Pour cause, Emmanuel Macron évoque une négligence de l’évolution du marché immobilier par les communes.

La réforme de la Taxe d’Habitation pour soulager les ménages modestes

La deuxième raison de la réforme de la Taxe d’Habitation du candidat à la présidentielle réside dans le fait que ce sont les familles modestes qui sont le plus touchées. En effet, cet impôt local consomme une part plus importante des revenus des ménages de la classe populaire et de la classe moyenne. Pour les ménages aisés, la part de revenu consacrée à cette taxe ne concerne qu’une valeur minime. Dès que la mesure d’Emmanuel Macron sera effective, le couple dont le revenu cumulé se situe en dessous du seuil de 5000 euros mensuel pourra prétendre à une exonération de cet impôt.

Rappel du fonctionnement de la Taxe d’Habitation

La Taxe d’Habitation désigne un impôt local s’adressant à tout résident dans un logement qu’il soit propriétaire, locataire ou même résident à titre gratuit. Elle est calculée à partir d’une variable connue sous le nom de valeur locative cadastrale de la résidence. Le résultat s’obtient alors en appliquant sur ce montant un coefficient décidé par la commune. L’exonération est toutefois possible pour les personnes à faible revenu.

 

A propos de l'auteur

Articles similaires

La première grande loi immobilière du Président Macron fait une entrée remarquée au Parlement. Avec...

Face à l’explosion du phénomène Airbnb, la Mairie de Paris s’est dotée d’un arsenal juridique qui vise...

De nombreuses conditions de forme et de fond doivent être respectées quand on donne congé à son...

Laisser un commentaire